Ca pousse?

 | THIBAULT ROCHE, 37 ANS AVANT ET APRES. SA FEMME VOULAIT LUI FAIRE LA BOULE A ZERO MAIS IL A REFUSE. SES CHEVEUX NE SONT JAMAIS AUSSI LONGS ET IL VEUT EN PROFITER POUR FAIRE UNE BELLE COUPE. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

THIBAULT ROCHE, 37 ANS AVANT ET APRES. SA FEMME VOULAIT LUI FAIRE LA BOULE A ZERO MAIS IL A REFUSE. SES CHEVEUX NE SONT JAMAIS AUSSI LONGS ET IL VEUT EN PROFITER POUR FAIRE UNE BELLE COUPE. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

CHEVEUX |
CHEVEUX | MAGALI DELPORTE, 46 ANS, A REDECOUVERT LES CHEVEUX BLANCS QU’ELLE CACHE DEPUIS 5 ANS DERRIERE UNE TEINTURE. C’ETAIT L’OCCASION DE SE DEFAIRE DE CETTE HABITUDE MAIS, DEUX MOIS APRES LE CONFINEMENT, ELLE A DECIDE DE SE TEINDRE LES CHEVEUX A NOUVEAU. PARIS JUIN 2020.

MAGALI DELPORTE, 46 ANS, A REDECOUVERT LES CHEVEUX BLANCS QU’ELLE CACHE DEPUIS 5 ANS DERRIERE UNE TEINTURE. C’ETAIT L’OCCASION DE SE DEFAIRE DE CETTE HABITUDE MAIS, DEUX MOIS APRES LE CONFINEMENT, ELLE A DECIDE DE SE TEINDRE LES CHEVEUX A NOUVEAU. PARIS JUIN 2020.

CHEVEUX | EMMANUELLE FARRENQ, 50 ANS, N’A PAS VOULU GARDER DE STYGMATES DE LA PERIODE DU CONFINEMENT ET A PRIS RENDE-VOUS CHEZ LE COIFFEUR RAPIDEMENT. ELLE N’A PAS AIME LA SOLITUDE QUI LUI ETAIT IMPOSEE. PAR CONTRE, ELLE A RECONSTRUIT UN LIEN SOCIAL DANS SA RESIDENCE AVEC SES VOISINS. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

EMMANUELLE FARRENQ, 50 ANS, N’A PAS VOULU GARDER DE STYGMATES DE LA PERIODE DU CONFINEMENT ET A PRIS RENDE-VOUS CHEZ LE COIFFEUR RAPIDEMENT. ELLE N’A PAS AIME LA SOLITUDE QUI LUI ETAIT IMPOSEE. PAR CONTRE, ELLE A RECONSTRUIT UN LIEN SOCIAL DANS SA RESIDENCE AVEC SES VOISINS. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

CHEVEUX | JOACHIM REYNARD, 36 ANS, A TOUJOURS LA BARBE ET LES CHEVEUX COURTS. IL A VOULU LES COUPER LUI MEME AU DEBUT DU CONFINEMENT MAIS SA FEMME A REFUSE. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

JOACHIM REYNARD, 36 ANS, A TOUJOURS LA BARBE ET LES CHEVEUX COURTS. IL A VOULU LES COUPER LUI MEME AU DEBUT DU CONFINEMENT MAIS SA FEMME A REFUSE. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

CHEVEUX | POUR YVONNE LEFEBVRE, 71 ANS,  C’EST IMPORTANT D’ETRE JOLIE ET DE CACHER SES CHEVEUX BLANCS. ELLE A ACHETE DE LA TEINTURE PENDANT LE CONFINEMENT MAIS N’A PAS OSE LA FAIRE ELLE MEME. ELLE EST ALLEE CHEZ LE COIFFEUR DES LE 11 MAI  POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS.  BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

POUR YVONNE LEFEBVRE, 71 ANS, C’EST IMPORTANT D’ETRE JOLIE ET DE CACHER SES CHEVEUX BLANCS. ELLE A ACHETE DE LA TEINTURE PENDANT LE CONFINEMENT MAIS N’A PAS OSE LA FAIRE ELLE MEME. ELLE EST ALLEE CHEZ LE COIFFEUR DES LE 11 MAI POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

CHEVEUX | JULIEN BOIDOT, 38 ANS, S’EST LAISSE POUSSER LA BARBE PENDANT LE CONFINEMENT. CE N’ETAIT PAS PAR CHOIX MAIS PARCE QU’IL A CASSE SA TONDEUSE EN L’UTILISANT POUR SE COUPER LES CHEVEUX LUI MEME. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

JULIEN BOIDOT, 38 ANS, S’EST LAISSE POUSSER LA BARBE PENDANT LE CONFINEMENT. CE N’ETAIT PAS PAR CHOIX MAIS PARCE QU’IL A CASSE SA TONDEUSE EN L’UTILISANT POUR SE COUPER LES CHEVEUX LUI MEME. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

CHEVEUX | FABRICE BARTHLEMY, 52 ANS, A TOUJOURS LES CHEVEUX COURTS, PROPRES ET BIEN RANGES, CE QUI REFLETE SA PERSONNALITE. IL EST ALLE RAPIDEMENT CHEZ LE COIFFEUR APRES LE DECONFINEMENT CAR IL AIME CELA ET QU’IL EN AVAIT ASSEZ DE SE FAIRE CHARRIER PAR SES FILLES SUR SA HOUPPETTE DE TINTIN ET SON BRUSHING. PARIS, MAI 2020.

FABRICE BARTHLEMY, 52 ANS, A TOUJOURS LES CHEVEUX COURTS, PROPRES ET BIEN RANGES, CE QUI REFLETE SA PERSONNALITE. IL EST ALLE RAPIDEMENT CHEZ LE COIFFEUR APRES LE DECONFINEMENT CAR IL AIME CELA ET QU’IL EN AVAIT ASSEZ DE SE FAIRE CHARRIER PAR SES FILLES SUR SA HOUPPETTE DE TINTIN ET SON BRUSHING. PARIS, MAI 2020.

CHEVEUX | THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

CHEVEUX | THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.


THIBAULT ROCHE, 37 ANS AVANT ET APRES. SA FEMME VOULAIT LUI FAIRE LA BOULE A ZERO MAIS IL A REFUSE. SES CHEVEUX NE SONT JAMAIS AUSSI LONGS ET IL VEUT EN PROFITER POUR FAIRE UNE BELLE COUPE. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

MAGALI DELPORTE, 46 ANS, A REDECOUVERT LES CHEVEUX BLANCS QU’ELLE CACHE DEPUIS 5 ANS DERRIERE UNE TEINTURE. C’ETAIT L’OCCASION DE SE DEFAIRE DE CETTE HABITUDE MAIS, DEUX MOIS APRES LE CONFINEMENT, ELLE A DECIDE DE SE TEINDRE LES CHEVEUX A NOUVEAU. PARIS JUIN 2020.

EMMANUELLE FARRENQ, 50 ANS, N’A PAS VOULU GARDER DE STYGMATES DE LA PERIODE DU CONFINEMENT ET A PRIS RENDE-VOUS CHEZ LE COIFFEUR RAPIDEMENT. ELLE N’A PAS AIME LA SOLITUDE QUI LUI ETAIT IMPOSEE. PAR CONTRE, ELLE A RECONSTRUIT UN LIEN SOCIAL DANS SA RESIDENCE AVEC SES VOISINS. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

JOACHIM REYNARD, 36 ANS, A TOUJOURS LA BARBE ET LES CHEVEUX COURTS. IL A VOULU LES COUPER LUI MEME AU DEBUT DU CONFINEMENT MAIS SA FEMME A REFUSE. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

POUR YVONNE LEFEBVRE, 71 ANS, C’EST IMPORTANT D’ETRE JOLIE ET DE CACHER SES CHEVEUX BLANCS. ELLE A ACHETE DE LA TEINTURE PENDANT LE CONFINEMENT MAIS N’A PAS OSE LA FAIRE ELLE MEME. ELLE EST ALLEE CHEZ LE COIFFEUR DES LE 11 MAI POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

JULIEN BOIDOT, 38 ANS, S’EST LAISSE POUSSER LA BARBE PENDANT LE CONFINEMENT. CE N’ETAIT PAS PAR CHOIX MAIS PARCE QU’IL A CASSE SA TONDEUSE EN L’UTILISANT POUR SE COUPER LES CHEVEUX LUI MEME. BELLEVILLE, PARIS, MAI 2020.

FABRICE BARTHLEMY, 52 ANS, A TOUJOURS LES CHEVEUX COURTS, PROPRES ET BIEN RANGES, CE QUI REFLETE SA PERSONNALITE. IL EST ALLE RAPIDEMENT CHEZ LE COIFFEUR APRES LE DECONFINEMENT CAR IL AIME CELA ET QU’IL EN AVAIT ASSEZ DE SE FAIRE CHARRIER PAR SES FILLES SUR SA HOUPPETTE DE TINTIN ET SON BRUSHING. PARIS, MAI 2020.

THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.

THOMAS RICHARD, 44 ANS, AVAIT ENVIE DE SE RASER LA TETE DEPUIS LONGTEMPS MAIS N’OSAIT PAS PAR RAPPORT AU TRAVAIL. LE CONFINEMENT LUI A SERVI D’EXCUSE ET DE PERIODE D’ADAPTATION A SON NOUVEAU LOOK. SARAH MOORE, 40 ANS, AVAIT ENVIE DE QUELQUE CHOSE DE RADICAL, DE REPARTIR DE ZERO. SON COMPAGNON N'A PAS OSE LUI COUPER LES CHEVEUX ET ELLE L'A FAIT ELLE MEME. BELLEVILLE, PARIS, LE 9 MAI 2020.